Réhabilitation et extension du groupe scolaire Anatole France à Pierrefitte-sur-Seine

MISSION
MOP/Economie du projet
LOCALISATION
PIERREFITTE (93)
CLIENT
Ville de Pierrefitte-sur-Seine
SHON
2000m² (réhabilitation) et 3800m² (extension)
COÛT
14 920 000€
ANNÉE DE LIVRAISON
2026
MOE
Studio HYBRIDE, GICA, OTCE IDF, OASIIS, SLG, INFLUENCE RESTAURATION

GalerIe

Le PROGRAMME

Réhabilitation et extension d’un groupe scolaire élémentaire et maternelle en site occupé. Le projet consiste en une rénovation du bâti existant de 2 000m² et un agrandissement avec office, salle polyvalente et BCD pour 3 800m².

Le bâtiment existant composé de pierres, briques rouges et tuiles faisant référence à sa fonction de bâtiment public et au début du siècle dernier, est la première école construite à la ville de Pierrefitte-sur-Seine. Le bâtiment est considéré comme remarquable, le projet souhaite remettre en valeur ce bien public.

La salle polyvalente est conçue de manière à pouvoir être utilisée aussi bien par l’école, les associations de la ville et les habitants du quartier en toute autonomie et sécurité.

 

 

ENVIRONNEMENTAL

La ville a souhaité créer un projet répondant aux attentes environnementales actuelles. Des cours oasis, à la RE2020 avec une volonté de répondre au label BIODIVERCITY, s’attachant à la conservation de la faune et flore locales.

Les eaux pluviales sont intégralement traitées sur le site, par des bassins de récupérations, des toitures terrasses végétalisées et noues arbustives.

Des panneaux solaires viennent compléter le principe de chauffage urbain en matière d’énergie renouvelable.

Le PARTI ARCHITECTURAL

Le parti pris est de conserver le maximum de bâti existant afin de préserver ce patrimoine de la ville. L’extension est implantée en arrière du complexe, et une liaison centrale a été créée avec l’existant.

Afin d’harmoniser ce groupe scolaire entre un bâti centenaire et une extension contemporaine, nous avons opter pour des matériaux emblématiques comme la brique ou le bois, très présent dans le bâtiment existant. Ces deux langages architecturaux se font face et permettent un d’initier un dialogue. les préaux couverts, viennent ancrer le dialogue par leur linéarité et le choix d’une structure massive en bois.

Les cours sont organisées comme des lieux de vie, hiérarchisées selon l’intention d’usage, elles permettent une multitude d’activité, allant jusqu’à des zones d’enseignement extérieur par des agoras ouvertes. Les matériaux et orientations sont conçues selon le principe de cours oasis, venant apporter une zone de fraicheur dans cet îlot et  conserver l’intégralité des arbres centenaires existants.